Méthode GUILLARME

Témoignage du Dr QUERCIA, Ophtalmologie Pédiatrique

Dr Patrick Quercia est spécialisé en ophtalmologie pédiatrique, il a vu l’évolution de la méthode depuis plus de 20 ans et constate “qu’elle s’est progressivement épurée pour devenir d’une simplicité désarmante mais redoutable.”

Il est au contact “d’ enfants « dys » présentant des troubles proprioceptifs avec une respiration paradoxale, responsable d’énurésie et surtout de troubles du sommeil”.

La prise en charge avec cette méthode est, selon lui,  « une libération pour ces enfants toujours sous tension ».

Il recommande la méthode à tous les professionnels traitant des enfants dyslexiques ou dyspraxiques…

#methodeguillarme #Quercia #mgphysioflow #physiomgflow #dyslexie #dyspraxie #enuresie #encompresie #reeducation #reeducationinfantile #reeducationadbominale #reeducationdiaphragmatique #posture #posturotest #maddox #posturedynamique #orthophoniste #osteopathe #kinesitherapeute #dentiste #ophtalmologie #pédiatrie

Lire son témoignage : 

J’ai eu l’occasion de confier avec beaucoup de satisfaction et de retours positifs de nombreux patients à Luc Guillarme puis à son fils Elie depuis près de 20 ans. J’ai donc pu suivre l’évolution de la méthode Guillarme et toute la passion qui est à l’origine d’une méthode révolutionnaire sans contre-indication et sans effets secondaires qui s’est progressivement épurée pour devenir d’une simplicité désarmante mais redoutable. Tous les patients qu’ils ont pris en charge avec beaucoup de gentillesse étaient des enfants « dys » présentant des troubles proprioceptifs avec une respiration paradoxale responsable d’énurésie et surtout de troubles du sommeil. Cette dernière indication prend de plus en plus d’importance en raison des connaissances qui se développent sur le rôle du sommeil dans les apprentissages, l’attention et la mémorisation. La prise en charge des enfants avec cette méthode est simple, efficace, adaptée à tout âge et souvent vécue comme une « libération » par ces enfants toujours sous tension et qui ont le défaut d’utiliser leur diaphragme pour gérer leur posture très tôt dans leur vie. Je recommande vivement de faire appel à cette méthode à tous mes confrères et plus généralement à tous les professionnels qui s’occupent d’enfants dyslexiques ou dyspraxiques chez lesquels ils constatent une respiration paradoxale, ce qui représente près de 100% des cas.
Dr Patrick QUERCIA
Ophtalmologie Pédiatrique